lundi 4 juillet 2011

Don't moove


ya des speeds comme ça, on se rend compte au bout d'une heure 45 qu'on sait pas si les éléments sont bien placés, s'ils sont lisibles, si la compo navigue bien, si les couleurs ressortent assez, si on comprend la scène.  Donc je ne sais pas.